Sobriété

par Blaireau

 

Changer de stratégie énergétique, engager des transferts au profit des énergies conventionnellement dites « renouvelables » – en réalité  leurs effets sur le vivant et la planè en général ne sont-ils pas souvent désastreux ?- serait une réponse appropriée à la substitution aux énergies fossiles et au nucléaire. Faut-il pourtant attendre de l’éolien et de l’hydroélectricité qu’elles participent utilement à conforter le bouquet énergétique ou qu’elles contribuent à dévaster les paysages et à anéantir les rivières ?

En fait, la solution ne procèderait-elle pas avant tout et surtout d’un effort sérieux de sobriété individuelle et collective, dans l’utilisation de l’énergie ? Optimiser et réduire ne seraient-il pas les seules réponses appropriées pour espérer sortir de ce paradigme absurde qui fonde largement le bien-être sur la consommation ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s